MON COMPTE | 05.58.44.22.09 | contact@chez-cazalier.fr

L’alimentation du canard

Si les Landes sont réputées pour ses canards et plus particulièrement pour son foie gras, notre département est également connu pour la culture du maïs ; cela tombe bien, les deux sont liés. Le maïs est la principale source d’alimentation du canard.

grains de maïs

Le maïs

C’est une céréale très nutritive, riche en amidon, source de glucides nécessaire à la lipogénèse, donc idéal pour la formation du futur foie gras de canard qui nous régalera.
Sa culture est très importante dans le Sud-Ouest et principalement dans les Landes. Il n’y a qu’à regarder autour de nous… nos routes landaises sont souvent bordées de champs de maïs.  Cette céréale, bien implantée dans notre paysage, est apparue courant XVème siècle en Europe lors de la découverte des Amériques. Merci Christophe Colomb !

L’élevage

Pendant l’élevage, le canard est nourri d’un mélange de céréales garanti non OGM composé de maïs du Sud-Ouest, de blé et de protéagineux, tourteau de soja ainsi que de minéraux complémentaires. Il reçoit un repas journalier durant la dernière semaine d’élevage après avoir profité d’une alimentation à volonté les 11 premières semaines. Pendant ce temps le canard évolue en plein air dans des parcours où il peut aussi glaner de la végétation et pourquoi pas des insectes. C’est à ce moment-là qu’il se muscle pour nous préparer de belles cuisses et de jolis magrets.

Le gavage

Quand le canard atteint un poids de 3,5kg, jamais avant 81jours, alors peut commencer sa phase d’engraissement. C’est à ce moment-là que le foie se développe et devient la perle de la gastronomie française, le foie gras. L’aliment distribué aux canards est uniquement constitué de maïs du Sud-Ouest, garanti non OGM. Ce maïs provient en général de l’exploitation du gaveur.
Le maïs est distribué sous deux formes : entier ou broyé.

Dans le cas du maïs entier, critère exigé dans le cahier des charges du Label Rouge, il est préalablement cuit dans de l’eau additionnée de matière grasse (graisse de canard ou huile de tournesol provenant de l’exploitation). Il peut être alors distribué.

Il peut aussi être broyé, et mélangé à de l’eau jusqu’à obtention d’une purée, facilement assimilable.

Durant la phase d’engraissement, le canard est nourri deux fois par jours sur une durée de 10 jours minimum en ce qui concerne l’I.G.P. et 12 jours minimum dans le cas du Label Rouge.

Par |2018-09-18T14:54:33+00:0013 septembre 2018|Actualités|0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.