A l’occasion de notre retour dans nos locaux, Presslib raconte le parcours de la famille Dupérier et de notre marque, Chez Cazalier, Haute Gastronomie.

Un élan de solidarité

Au mois de novembre dernier, notre entreprise a subi un violent incendie qui avait en grande partie endommagé nos locaux. Nous avions d’ailleurs publié un article à ce sujet (Incendie dans notre centre de production à Souprosse). Après ce douloureux évènement, nous avions dû interrompre notre activité. Heureusement, clients et confrères nous ont témoignés et apportés leurs soutien.

Tout d’abord, vous, chers clients, qui avez commandé, vous avez eu la gentillesse d’accepter de décaler vos commandes et d’attendre notre reprise. Pour cela, nous vous remercions de votre compréhension et nous avons apprécié toutes les marques de soutien et de sympathie que vous nous avez témoignés à cette occasion.

Ensuite, la solidarité nous a permis de rebondir très rapidement : certains disent que c’est « l’esprit landais », d’autres que c’est la filière palmipède … toujours est-il que grâce à l’aide de deux de nos confrères chalossais nous avons pu reprendre l’activité une semaine seulement après l’incendie.

Ces mains tendues qui nous ont accueillis dans leurs propres locaux nous ont permis de nous remettre au travail et d’assurer les commandes de nos clients à quelques semaines des fêtes de fin d’année. Ainsi, nous avons pu assurer les commandes et vous garantir du foie gras frais pour vos repas festifs.

Une reprise dans nos locaux

Vous l’aurez compris, nous parlons d’une « reprise » mais, en réalité, nous n’avons dû arrêter notre activité qu’une semaine seulement. Il serait effectivement plus juste de parler d’un « retour » puisque depuis début février, nous avons pu réintégrer nos locaux pour notre plus grand plaisir, même s’il reste encore quelques travaux à effectuer pour un réel retour à la normale.

Vous pouvez retrouver l’intégralité de l’article dans leur rubrique « Créateurs et Passionnés » en cliquant sur le lien suivant : Télécharger l’article.